Cindy rêve d’argent

Documentaire-Fiction / 2001 - 55 min

À l’origine de tout, il y a CINDY. Quand elle est née, ses parents aimaient beaucoup une série télévisée américaine dont l’héroïne s’appelait Cindy. C’était il y a 21 ans et maintenant des milliers de Cindy peuplent la France. Qu’elles se débrouillent avec ça. Cindy travaille à l’Intermarché de la Ferté Sous Jouarre, à temps partiel, à la caisse et aux rayons, pour 34 f net de l’heure. Elle achève des études de comptabilité et va passer son bac professionnel. Elle espère un jour se marier avec Kevin, son petit ami qui habite dans la même cité qu’elle.

.. et ainsi va la vie de Cindy jusqu’à ce mardi matin où en allant travailler, elle est témoin d’une scène qui va la dérouter, l’horrifier, et enfin la tarauder durablement. Les pompiers extirpent de la Marne le corps d’un désespéré: chômeur, il s’est suicidé alors qu’il venait de toucher 150.000 F d’indemnités. Cindy ne comprend pas. Comment peut-on se tuer quand on est si riche? Cindy veut savoir. Elle veut qu’on lui explique. Le mort, les indemnités de licenciement, la bourse et la vie, le chômage… Mais dans quel univers je vis, se demande t-elle?

 

DOCUMENTAIRE-FICTION
Année : 2001
Durée : Cinquante cinq minutes

Avec Laetitia Loiseau / Bastien Goisbault

Et la participation de Philippe Labarde (journaliste), Daniel Cohen (économiste), Annie Cot (professeur d’Economie Université Paris I), Frédéric Ploquin (journaliste), Denis Cuniot (Directeur de l’école des arts de Marcoussis)

Et avec la contribution de Christian Gandon, Guy Abot, Felipe Votadoro, François Jost, Carole Bucher.

Et la partiipation d’Eric Chadelat, Sonia Guimaraes, Mr et Mme Goisbault, Raymond Loiseau, Caroline Félicité, Marie Richard (maire de la Férte sous Jouarre), Jean-Michel Morer, Francis Turban.

Dans la collection « La bourse ou la vie »

Scénario : Frédéric Compain
Montage : Alberto Yaccelini
Image : Pierre Boffety
Son : Laurent Malan
Texte dit par Frédéric Compain
Mixage : Roger Dupuis
Assistant réalisateur : Liliane Hoffmann
Assistante image : Muriel Larisse
Assistants monteurs : Fabio Balducci, Jean-Christophe Hym, Jean-Denis Buré
Conformation, étalonnage : Alexandre Guillorit, Laurent Fénart, Guillaume Leduc
Mixage : Roger Dupuis
Direction de production : Sylvie Cann
Moyens techniques : l’Envol vidéo

Amip producteur délégué : Xavier Carniaux, Elisabeth Marliangeas, Fabrice Puchault
Arte France Unité de programme : Thierry Garrel
Chargée de programme : Pierrette Ominetti

Avec la participation du Centre National de la Cinématographie
Et le soutien de la Procirep

Musique originale : Daniel Goldberg

Production : Amip / Arte
Produit par Xavier Carniaux
Chargée de programmes Arte : Pierrette Ominetti

Tournage : Mai, Juin 2001 à la Ferté Sous Jouarre (Seine et Marne)

© Amip- Arte France – Fance 2001

« Laetitia, jeune femme d’aujourd’hui,. Elle est caissière dans un supermarché de La Ferté-sous-Jouarre, elle a 21 ans, elle prépare son bac pour devenir comptable. Si elle ne se prive de rien, elle n’est pas bien riche. Que ferait-elle si elle gagnait 23 000 Euro ? C’était Cindy rêve d’argent, remarquable docu-fiction de Frédéric Compain. On y voyait Laetita, rebaptisée Cindy, vivre et improviser des situations, cocasses ou dramatiques, en compagnie de son père, travailleur qui n’a jamais eu l’esprit de révolte, ou de son petit ami, Bastien. Le boulot ? Elle le vit comme une pièce de théâtre. Son avenir idéal ? Une chaumière en forme de pavillon et le cœur de Bastien. Au fil du film, la réflexion de Cindy sur l’argent et sur l’existence évolue, s’affine. En contrepoint des questions qu’elle se pose, des journalistes, des sociologues, des enseignants et des économistes donnent leur point de vue sur les règles du jeu social. Et sur Cindy. Le système va-t-il la broyer ? Comment résistera-t-elle à la sauvagerie de la société ? C’est d’autant plus passionnant que Compain, cinéaste et documentariste, montrait ce que la télé-réalité peut offrir lorsqu’elle est entre les mains d’un véritable artiste. Ses cadrages, ses lumières, ses choix de couleurs, son montage avaient souvent la force brultale d’un Pialat, l’inspiration d’un Godard. »
Michel Grisolia – L’Express

« Avec un sens aigu du rythme et de l’équilibre, Frédéric Compain traite d’un sujet sérieux sans jamais être ennuyeux. Le parti pris du mélange des genres, jonglage virtuose entre réalité, fiction et débat, est assumé et réussi de bout en bout. »
Cécile Maveyraud – Télérama

« Frédéric Compain trouve son originalité dans cet entrelacs de fiction, de débats et de réalisme. Subtilement et de manière ludique, il aborde pourtant notre dépendance et notre inertie… »
Catherine Rollot – Le Monde

« Allégorie cruelle et ingénieuse de la société de consommation… »
François Aubel – Libération

« Original dans sa forme et constructif pour le fond… »
Isabelle Nataf – Le Figaro

« Est-ce bien un documentaire? Oui, loin de pervertir la réalité, le procédé est criant de vérité… »
Bruno Bouvet – La Croix

« Un “Objet Filmé Non Identifié” au parti pris peu convaincant… On se demande en permanence qu’elle est la part de la réalité et celle de la fiction… Le résultat laisse malheureusement perplexe… »
Jacques Guérin – Le Nouvel Observateur

« Une oeuvre remarquable, oscillant entre la fable grinçante et le documentaire… la forme sensible de ce film fragile et profondémenet engagé… Compain parvient à toucher du doigt les réalités les plus abruptes… »
Pierre Siankowski – Les Inrockuptibles

Sur le tournage de “Cindy rêve d’argent” – Bastien et Laëtitia

Cindy rêve d’argent – Extrait sur Dailymotion

EnregistrerEnregistrer