La casa Milà – Antoni Gaudí (collection “Architectures”)

Documentaire / 2003 - 28 min

En 1906, un couple d’industriels barcelonais commandent à Gaudi un immeuble d’habitation qu’ils veulent monumental.

 

DOCUMENTAIRE
Année : 2003
Durée : Vingt huit minutes

Dans la collection « Architectures »

Scénario : Frédéric Compain
Image : Andres Silvart
Assistant opérateur : Simon Andreu
Son : Albert Gay
Image maquette : Laurent Fenart
Montage :  Alberto Yaccelini
Musique originale : Daniel Goldberg
Texte dit par François Marthouret

Assistante : Florence Gilles
Opérateur Jimmy Jib : Eliseo Blay, José Manuel Alvarez
Steady cam : Ramon Sanchez, Oriol Mares
Enregistrement et mixage Stephane Larrat
Étalonnage et conformation : Eric Salleron 

Maquette architectureUFACTO – David Toppani 

Avec la collaboration à Barcelone de : La productora – Albert Espel

Directrice de production : Florence GIlles
Production exécutive : Marie Guirauden
Post production : Avidia

Une coproduction :
Musée d’Orsay – Catherine Derosier-Pouchous, responsable des productions audiovisuelles,
Dominique de Font-Reaulx, Caroline Mathieu, conservation de l’architecture

Arte France
Unité de programmeThierry Garrel
Chargé de programmeLuciano Rigolini

Les Films d’Ici
Marie Guirauden

Avec le soutien de la Procirep et de l’Angoa-Agicoa
Et avec la participation de Caixa Catalunya – Obra social et du Centre National de la Cinématographie

Nous remerçions Manuel Foraste, Marco Parra, David Rodriguez, Silvia Vilarroya, David Igual I Molina, et tout le personnel de la Fondation Caixa Catalunya, Carmen Burgos Bosc, fernando Amat, Sergio Amat, Joan Bassegoda i Nonell, Laura Vidella, Muriel Bendahan, Georgina Alsina.

Tournage : Barcelone, janvier 2003

© Arte – Musée d’Orsay – Les Films d’Ici – France 2003

« Rencontrer physiquement une œuvre de Gaudi relève d’une expérience aussi rare et troublante qu’un trip sous acide… S’agit-il vraiment de folie ? En dépit des apparences, rien n’est plus rationnel et ne s’appuie aussi solidement sur d’insatiables recherches géométriques qu’une œuvre de Gaudi. Tel est l’apparent paradoxe que le documentaire de Frédéric Compain explore à merveille. Concluant trois mois de bonheur esthétique, ce dernier épisode achève en beauté l’unique série télévisée consacrée aux œuvres architecturales. »
Nathalie Dray – Les Inrockuptibles

EnregistrerEnregistrer